| SOMMAIRE | Découverte : Andromakers | PHOTOS live Andromakers |
 

Découverte : Andromakers

Depuis 2008 et non pas 2007 (erreur sur la biographie) les deux Aixoises, Lucille et Nadège, font entendre leurs sons lo-fi à l’aide des xylophone, clavier Bontempi, tambourin et j’en passe.

La voix envoûtante de Nadège navigue sur les mélodies. Le duo a du potentiel, c’est indéniable. Le seul défaut de ces deux jeunes filles est d’être statiques sur scène, voir cachées, derrière leurs pianos. Ceci peut surprendre quand on sait qu’elles sont passées par un groupe métal post arcore Montpelliérain.

Lucille : Et oui, nous étions toutes les deux dans un groupe Métal qui n’a duré que deux ans. Nadège à la guitare et au chant, moi à la basse.

L’œil paca.fr : Comment passe-t-on du métal à l’électro-pop, lo-fi intimiste ?

Nadège : En fait, depuis plusieurs années nous n’écoutons plus de métal. Je pense que cela correspond aussi à une période. Depuis, nous avons trouvé des synthés que nous n’avons pas forcément choisis pour la marque ou autres, mais plus pour le prix d’achat. Maintenant nous faisons à partir des sons que nous possédons.

Lucille : Nous avons mis deux ans à trouver notre son. En ce qui concerne le Métal, c’est vrai que rapidement nous n’étions plus trop captivées par ce style de musique. Nous sommes donc passées à autre chose : Une musique plus en phase avec nos personnalités.

L’œil paca.fr : Au mois de septembre 2009, Andromakers était présent au festival Marsatac, via sfr jeunes talents…Comment c’était ?

Nadège : Très impressionnant, c’est un gros festival. Mais nous sommes également déçues. Notre concert se passait sur une petite scène annexe et pratiquement personne pour nous écouter. Sur la grande scène c’était du gros son, il couvrait quasiment le nôtre. Il n’y a eu aucune retombée pour nous suite à Marsatac. Même si cela reste un souvenir agréable puisque l’équipe nous a super bien accueillies.

L’œil paca.fr : Je crois que vous avez fait un cd trois titres.

Lucille : Nous l’avons enregistré l’année dernière. Nous ramons un peu, j’ai le sentiment que nous ne sommes pas pris au sérieux avec ce support. Il n’y a qu’un an qu’ Andromakers existe. Les concerts, nous ne les avons commencés qu’en mars 2009.

Nadège : Nous avons fait un trois titres sur CDR et maintenant nous préparons un EP, (quatre titres) ce sont des nouveaux morceaux, ils seront bien enregistrés. Nous avons un set de quarante cinq minutes. Mais également d’autres morceaux prêts à l’emploi.

Lucille : Comme pas mal d’autres formations, nous sommes à la recherche d’un label et d’un tourneur.

Propos recueillis par Rv Dols

 

 

L'oeil paca.fr votre magazine gratuit rédaction et publicité : yasmine@oeilpaca.fr | Mémoires images L'Oeil Paca.fr B.P Mairie 13150 Tarascon cedex