magazine oeil paca magazine photo
Le Bio : peut-il nous sauver ?
     
 
 
   

Lentille bio

BIO : peut-il nous sauver ?

En 1993, l’Agriculture Biologique obtient un label officiel AB décerné par les pouvoirs publics. AB est de nos jours reconnu par le ministère de l’Agriculture.

La certification est régie par un cahier des charges rigoureux. Il certifie que 95% des ingrédients qui composent l’aliment sont issus du mode de production biologique et ne contiennent ni colorant chimique, ni arôme artificiel, ni additifs de synthèse, ni agents de conservation chimique et n’ont pas été irradiés.

Les certifications peuvent être délivrés par : Aclave, Agrocert, Ecocert, Qualité France SA, Ulase et SGS ICS.

Le système de production agricole Biologique bannit les engrais et pesticides de synthèse. Sans oublier l’exclusion définitive des organismes génétiquement modifiés. Nous savons tous que les pesticides polluent déjà trop nos rivières et nappes phréatiques. Ils se retrouvent dans nos organismes. L’industrialisation de notre agriculture et la production « à tout va » favorise cet état de fait.

Les grandes surfaces ont bien senti le potentiel financier et le surplus de bénéfice qu’ils pouvaient tirer des produits AB. Des rayons fleurissent dans tous les magasins.

Depuis quelques années les Français essaient de s’alimenter plus sainement et achètent plus souvent des produits BIO.

Photo Hervé Dols - All Rights Reserved -

Un effet de mode, certes, mais pour une majorité de consommateurs, cela devient un style de vie, la bio-attitude.

Sans pour autant adopter une posture « végétarienne », les Français qui peuvent se nourrir bio ne mangent plus forcément de la viande à tous les repas.

Un retour aux sources ? Pas si sûr ; Mais une réelle prise de conscience.

Bien s’alimenter et une bonne hygiène de vie sont bénéfiques aux corps. Nous ne sommes pas tous en mesure de gober 5 fruits et légumes par jour, finances obligent. Ce n’est pas une raison pour se gaver de produits de mauvaise qualité avec pour résultat une ressemblance inévitable à des Américains XXXL. Réapprenons le plaisir des saveurs, de cuisiner en famille, de prendre le temps de vivre, de manger et de discuter autour d’une table.

Manger du bio, c’est un début au refus du dictat des grands groupes qui vont jusqu'à formater nos goûts et nos couleurs. Une marche en avant, un rejet de cette mal bouffe, saturé de ce sel aux ravages cardiovasculaires. Sa seule présence est là pour palier le manque de goût des aliments industriels et nous forcer à boire, toujours un peu plus de soda truffé de sucre, ce qui permet à l’obésité de s’installer durablement.

La manipulation de l’assiette a-t-elle vécu ?... Trop tôt pour le dire. Mais il semblerait que nos politiques veulent réduire les dépenses de la sécurité sociale. Faciliter l’accès pour tous à l’alimentation biologique et à la culture bio serait un bon début.


David Sanchez  / david@oeilpaca.fr

 

 

L'oeil paca.fr votre magazine web gratuit - Rédaction : redaction@oeilpaca.fr - Mémoires images L'Oeil Paca.fr B.P Mairie 13150 Tarascon cedex