| SOMMAIRE | Randonnée : Les dentelles de Montmirail | PHOTOS des dentelles de Montmirail |
 

Randonnée : Les dentelles de Montmirail

Le Vaucluse est un département qui recèle d’innombrables charmes naturels. Au Sud de Vaison-la-Romaine, à l'Est d'Orange et à l'Ouest du Mont Ventoux, s'étendent les Dentelles de Montmirail.

Elles sont les prémisses des Alpes. Dame nature, a sculpté à coups d’érosions, ces parois calcaires que sont les Dentelles Sarrasines, la chaîne du Clapis, le Grand Montmirail, la crête de la Salle, la crête de Cayron, la crête Saint-Amand.

Les chênes verts, les cèdres, les pins d'Alep, mais aussi les innombrables plantes aromatiques propagent leurs senteurs à tous vents. Les terrasses de vigne accueillent des grands crus côtes du Rhône aux noms prestigieux ; Beaumes de Venise, Gigondas, Vacqueyras. Les Romains furent les premiers à planter la vigne dans ce massif de 5000 hectares. Les Papes se délectèrent du breuvage divin pendant des décennies.

L’endroit est propice au grand bol d’air. Une journée de marche dans ces lieux magiques permet de prendre un plaisir immense. Il est plus ardu de sillonner au milieu des Dentelles que dans les zones commerciales. Là le pouvoir d’achat n’entre pas en ligne de compte. Seul l’esprit libre et le sentiment de vivre en symbiose avec la nature prédominent.

Tout au long de l’année, le Vaucluse restitue un climat idéal pour randonner dans ces massifs. Les mois d’avril, mai, septembre et octobre semblent être les périodes les plus propices aux randonnées, et, elles sont accessibles à bon nombre de gens.

Mais attention, les Dentelles de Montmirail sont sillonnées par une multitude de sentiers. Chaque année, des marcheurs s’égarent dans les 40 kilomètres de chemins qui parcourent cette nature somptueuse. Pouvant vite devenir hostile pour celui qui s’y perd. Chacun devra adapter son rythme en fonction des difficultés. Chaussures de randonnée, sac à dos, eau, repas, carte IGN et boussole sont indispensables. Parmi les nombreux parcours de ce site exceptionnel, permettez-nous de vous en suggérer un que nous apprécions particulièrement.

- Départ du parking de Lafare. Prendre au Nord une petite route (à Gauche de la D90 qui monte à Suzette). Après un petit pont, prendre un sentier à Gauche qui nous évitera un peu de goudron. Dans le virage en épingle à cheveux, quitter la route pour un sentier à gauche qui longe le ruisseau.

Vous trouverez une petite cascade à contempler puis continuez tout droit. Une corde à nœuds vous aidera dans un passage que certains peuvent craindre, mais faites l’effort. Quelques mètres plus loin, vous trouverez une seconde cascade bien plus belle à admirer que la première.

Puis demi-tour et reprendre la route au Nord Ouest jusqu’à Cassan. Là, après le dernier bâtiment, vous prenez un sentier à gauche qui traverse les vignes et passe par le Devès. Une montée d’une quarantaine de minutes s’offre à vous, sur un sentier qui « grimpe » par endroits. Après un effort sympathique vous êtes à l’extrémité Est des Dentelles Sarrasines. Peu après la cote 563, vous passerez au Nord de la crête avant le Rocher du Turc, pour revenir côté Sud à la Tête Vieille. Avancez jusqu’au col d’Alsau. Méfiance, la descente avant d’arriver au col est raide et glissante.

En direction de l’Est, engagez-vous sur le sentier qui longe le Grand Montmirail. Au bout de quelques minutes vous serez à l’Ouest et aux pieds de la Chaîne du Clapis.

A la cote 464, un sentier escarpé sur votre Gauche, permet de monter et de longer la Chaîne 400 mètres au dessus du village de Lafare. Restez sur ce sentier de crête. A la Salle montez voir le paysage (au Nord) avant de continuer puis de redescendre soit à la cascade, soit sur la route. Attention, restez attentif dans la descente.

Reprendre la route plein Sud pour rejoindre Lafare et son parking. Ce circuit sportif fait environ 10 km. Un départ aux alentours de 9 heures ½ du matin semble judicieux. Pour prendre le temps de savourer les superbes paysages de notre magnifique région. Le repas du midi dans un tel cadre naturel permet de prendre conscience des beautés de la vie.

Circuit à ne pas faire par temps de pluie, ce qui reste rare en Provence. Je vous recommande de revenir sur Gigondas et Vacqueyras un autre jour afin d’avoir le temps de visiter un autre joli village, Séguret, point de départ d’une autre belle randonnée qui vous permet de monter au sommet du Saint Amand.

 

Lionel - lionel@oeilpaca.fr

 

 

 

L'oeil paca.fr votre magazine gratuit rédaction et publicité : yasmine@oeilpaca.fr | Mémoires images L'Oeil Paca.fr B.P Mairie 13150 Tarascon cedex