| SOMMAIRE NUMERO 16 |
Numéro 16
   

 

 

photographe

EDITORIAL n°16 : Emplois fictifs de la ville de Paris

 

Le Conseil Municipal de Paris a versé près de 30 millions de francs de salaires fictifs pour sept employés du RPR. Jacques Chirac était à l’époque le Maire de Paris et le Président du RPR. Alain Juppé - que l’on retrouve aujourd’hui au gouvernement - a été condamné dans cette affaire à quatorze mois de prison avec sursis, un an d’inéligibilité et à verser 900 000 euros de dommages et intérêts aux parties civiles. Cette facture fut réglée par l’UMP.

Sous l’impulsion de Nicolas Sarkozy, l’UMP a payé 1,65 million d’euros et Jacques Chirac 0,55 million à la Mairie de Paris pour que celle-ci cesse ses poursuites dans la dite affaire.

Le comportement de l’actuel Président à l’encontre de Jacques Chirac, un homme qu’il déteste cordialement, reste « suspect » ne lui en déplaise. Sa compassion soudaine serait-elle liée à l’affaire « d’Etat » Karachi qui tape à sa porte et lui rappelle que l’Union des Magouilleurs est Primordiale pour le bon fonctionnement « du Pays ». Je vous l’accorde, c’est indécent.

Les Socialistes eux, en embuscade, pensaient pouvoir tirer parti du ras le bol généralisé des Français. Du mécontentement témoigné dans la rue et des sondages défavorables à cette dynastie politique qui inflige au peuple le poids de la crise et de leur incapacité à réagir face au monde de la finance. Cela plaçait les Socialistes, en position de puncheurs. Hélas, leurs gants sont imbibés d’irrégularités frauduleuses lors du sketch de la prise de pouvoir au PS. Aussi bien du côté de Ségolène Royal que de celui de Martine Aubry. La démocratie fut mise KO au premier round.

Martine Aubry, lors d’un passage télé, a voulu rassurer et mettre tout le monde d’accord. Cela se jouera entre Royal, Strauss-Kahn et elle. Un pacte aurait été scellé entre les trois futurs présidentiables. C’était oublier les autres assoiffés de pouvoir qui pensent avoir leur chance face à l’OVNI actuel Président.

Ségolène Royal riposte en fine tacticienne qu’elle suppose être. Elle aussi devant caméra, affirme que finalement, quand elle sera Présidente, elle récompensera Dominique Strauss-Kahn par un fauteuil de premier ministre. Elle en est persuadée, il sera très bon dans ce rôle dans lequel elle l’a remisé. Ainsi, le supposé Président dans les sondages se retrouverait Premier Ministre d’une farce.

Je n’espère qu’une chose. Que tous ces gens de droite comme de gauche ne soient pas en train de construire une autoroute pour 2012 à Marine Le Pen. La voie qui, à mes yeux semble la plus saine, est de couleur verte. Je sais, je ne devrai pas dévoiler mes opinions personnelles, mais bon, nous en avons tous plus qu’assez de tout ce foutoir politique où le pouvoir et la finance se partagent un macabre festin.

En réalité, il sera beaucoup plus facile à celle, ou à celui, qui se retrouvera au second tour face à Marine Le Pen de faire l’unanimité contre l’inhumanité. Cela s’est déjà produit pour le second mandat « d’imposture » de Jacques Chirac. L’UMP et le PS auraient-ils la même stratégie ?

Pour survivre, un jour ou l’autre, notre Pays devra se poser les bonnes questions. Depuis trop longtemps les pouvoirs rafistolent un libéralisme où les actionnaires dictent leurs lois. D’ici cinquante ans l’industrie en France sera morte. Les réalistes l’ont bien compris. (Ne le dites à personne, évitons de faire peur à la population, ils seraient ingérables).

C’est aujourd’hui qu’il faut reconstruire et impulser des alternatives. Prenons en considération qu’il n’y aura plus de travail pour tout le monde dans les années à venir, c'est inévitable. Le locataire de l’Elysée est peut-être de bonne foi quand il dit vouloir sauver les retraites, mais force est de constater que l’effort demandé est bien mal réparti et se révèlera vite insuffisant.

 

Yasmine Sanchez / yasmine@oeilpaca.fr

 

 

L'oeil paca.fr votre magazine gratuit REDACTION : redaction@oeilpaca.fr | PUBLICITE : christian@oeilpaca.fr | Mémoires images L'Oeil Paca.fr B.P Mairie 13150 Tarascon cedex