magazine oeil paca magazine photo
Musique : ETHS
   
 
 
   

Eths

Musique : ETHS

 

Des Marseillais qui font du Métal et en Français. Comme quoi, les textes peuvent fusionner avec la musique ; Il suffit de se faire violence. Des morceaux plutôt bien accueillis. Pour preuve cette mini tournée, trois dates en Amérique du Sud où les spectateurs ont repris en cœur les paroles de certaines chansons.

Les prémices du groupe remontent à 1996. Staif et Greg créent What’s the Fuck. Oui, peut-être. Mais bon, rien de bien sérieux. Candice les rejoint un an plus tard, ils se rebaptisent Melting Point. Je crois que c’est en 1999 que les Marseillais décident d’adopter « Eths », et d’en faire leur nom. Après quelques mouvements, en 2009 le groupe est composé de ; Candice de Marseille (Chant), Staif de Marseille (Guitare, Chant), Greg de Marseille (Guitare), Shob de Draguignan (Basse) et Morgan le Lyonnais (Batterie).

L’esthétique de l’horreur est un sujet récurant chez Eths. Comme la plupart des groupes « métal », l’atmosphère engendrée par les guitares est pesante et les images Gore prouvent l’emprise cinématographique. Staif avoue volontiers être influencé par l’univers de David Lynch.

Photo Hervé Dols - All Rights Reserved -

Le titre Samantha en 2002, puis l’album Sôma en 2004 apportent la notoriété au groupe. Leur réputation se forge à coup de dates dans toute la France. En octobre 2007 sort « Tératologie », un album qui suscite des réactions polémiques provoquées entre autres, par des images qui font partie du concept, notamment « le coup du lapin » et l’étude des monstruosités chez les êtres vivants qui semble intéresser au plus près Candice.

Candice : Pour Téra, on ne s’est pas mis de barrière.

L’œil paca.fr : En effet, ni de clapier.

Candice : En fait, le côté artistique prime, dans le sens qu’un mot sonne avec un son et le visuel va venir intégrer le tout, c’est en corrélation. Souvent, les gens n’ont pas la bonne compréhension qui correspond au texte et le prennent au premier degré.

Staif : C’est l’image et le son, les deux sont indissociables. Nous attachons une grande importance à la cohérence de notre univers.

Candice : Ce n’est pas un truc pour la provocation, c’est nous quoi. Depuis les débuts, nous travaillons dans ce sens.

L’œil paca.fr : Peut-on dire que chez Eths les textes sont autobiographiques ?

Candice : Oui et non. Ce sont des expériences personnelles, des livres que j’ai lus, des films que j’ai vus. Après c’est collectif, nous travaillons ensemble.

Staif : De la même façon que sur la musique, Candice peut nous faire connaître ses sentiments sur tel ou tel morceau. Pour les textes c’est identique, nous pouvons avoir des idées.

L’œil paca.fr : Il y aussi des adolescentes qui s’identifient au texte, voir au personnage…

Candice : Quand tu es ado, c’est vrai que tu peux te dire : « c’est bon, je suis dans mes tongs ». Après tu apprends que la réalité ce n’est pas cela. Il faut bien comprendre, que sur scène il y a une partie de spectacle.

L’œil paca.fr : Là vous faites votre dernière date sur cette tournée, et en 10 jours vous avez fait 10 dates, en Allemagne, en Belgique, en France. N’êtes-vous pas déconnectés des réalités, voir de la société ?

Staif : Oui. Nous sommes vraiment dans un cycle : «  camion, on arrive, on décharge, on mange un sandwich, on fait les balances, on se prépare, on dîne et concert ».

L’œil paca.fr : Tu ne sais même pas où tu es ?

Staif : Si, mais nous ne voyons rien. En Allemagne nous n’avons rien vu. Juste dans le camion quand on arrive et quand on repart.

L’œil paca.fr : A l’heure où la plupart des groupes rock de l’hexagone chantent en Anglais, vous chantez en Français et vous tournez beaucoup à l’étranger ?

Staif : Depuis un peu plus d’un an, c’est vrai que nous avons plus de dates à l’extérieur de nos frontières.

Candice : Oui c’est vrai, mais cela reste compliqué au niveau de la commercialisation du disque. Une tournée, ce n’est pas forcément vendre des albums.

L’œil paca.fr : Téra c’était en 2007, il y a-t-il un nouveau projet qui se profile ?

Staif : C’est un peu tôt, nous avons fait pas mal de dates et cela prend du temps. Nous avons bien une petite idée mais c’est encore embryonnaire.

L’œil paca.fr : Candice, je sais que tu as collaboré sur une chanson du dernier projet de Oai Star… est-ce les prémices d’une nouvelle direction ?

Candice : Non, pas du tout. C’est Gari qui a désiré faire ce morceau avec moi. C’est un groupe Marseillais et une invitation. Quand on m’invite et que ça me plait... Cela m’a fait kiffer de participer au projet de Oai Star.

 

Hervé Dols / herve.dols@oeilpaca.fr

 

 

L'oeil paca.fr votre magazine web gratuit - Rédaction : redaction@oeilpaca.fr - Mémoires images L'Oeil Paca.fr B.P Mairie 13150 Tarascon cedex