magazine oeil paca
magazine photo
Société : Pesticide
     
 
 
   

Phytopharmaceutique

Société : Pesticide

 

Le 13 juin 2013 l'Inserm a publié des résultats irréfutables, faisant suite à une étude d'envergure, démontrant le lien entre les expositions aux pesticides et les pathologies telles que certains cancers, les maladies neurodégénératives et les troubles de la reproduction.

La direction générale de la santé a mandaté l'Inserm, afin qu'un compte rendu de la littérature scientifique soit établi.

L'étude prend en considération les différentes enquêtes épidémiologiques réalisées depuis une trentaine d'années, témoignant de l'implication des pesticides dans différentes pathologies ; les cancers (lymphome non hodgkinien, leucémie, myélome, maladie de Hodgkin, cancer de la prostate, cancer du testicule, mélanome malin et tumeur cérébrale), les maladies neurodégénératives (maladie de Parkinson, sclérose latérale amyotrophique et maladie d'Alzheimer) et les troubles de la reproduction.

L'étude souligne également les effets contractés in utero et pendant l'enfance.

Image Laetitia Jouve - All Rights Reserved -

Pour mener à bien ses travaux, l'Inserm a sollicité des experts épidémiologiques spécialistes de l’environnement, de la santé du travail, des biologistes spécialistes de la toxicologie cellulaire et moléculaire.

Pesticides et réglementation

Les pesticides appartiennent à différentes familles chimiques, différenciées par leurs structures moléculaires et leurs propriétés : les herbicides ou désherbants, les fongicides (contre les champignons), les insecticides, les nématicides (contre les vers), les molluscides (contre les limaces)...

Quatre réglementations Européennes distinctes régissent les pesticides. Les produits phytopharmaceutiques, les biocides, les médicaments à usage humain et ceux à usage vétérinaire. En France, les produits phytopharmaceutiques sont les plus utilisés, et ce en agriculture. Les substances actives sont classées par familles en fonction de leur structure chimique.

Actuellement en Europe, 416 substances actives phytopharmaceutiques sont approuvées et 779 n'ont pas été inscrites en tant que substances autorisées. En France, 309 substances actives phytopharmaceutiques sont autorisées en 2012. Il y a donc 107 substances actives phytopharmaceutiques considérées comme non commercialisables, compte tenu de leur dangerosité pour l'homme et l’environnement, qui sont autorisées par le parlement Européen. Ces produits d’extrême dangerosité sont en vente, notamment en Espagne. Ils se retrouvent sur notre territoire par le biais d'agriculteurs peu scrupuleux à la recherche de bénéfices. Il faut bien garder à l'esprit que toute substance chimique a un effet néfaste sur l'homme et l’environnement. Mais on considère que les taux de réussite sont supérieurs aux dégâts qu'ils occasionnent.

Molécule et productivisme

L'altération des substances actives, après épandage (utilisation), diffère selon la molécule. Actuellement après utilisation, le glyphosate se dégrade, tout au plus, en 130 jours. Les insecticides organochlorés qui sont des pesticides persistants, pourtant interdits de nos jours en France, se retrouvent dans le sol, l'eau, les organismes vivants, également chez l'homme, plusieurs décennies après utilisation.

Les pesticides ont permis une augmentation de production spectaculaire. Pour exemple, les rendements en maïs ont augmenté de 60% entre 1980 et 2010. La modernisation des exploitations agricoles, la culture de nouvelles semences (transgéniques) et l'arrivée de nouvelles molécules ont favorisé les excédents de récolte. La France est le premier pays agricole de l'Union Européenne, avec 29 millions d'hectares cultivés et 69 milliards d'euros de chiffre d'affaires en 2011.

Utilisation des pesticides

La France est l'un des plus gros utilisateurs de pesticides du monde avec 80 000 à 100 000 tonnes par an. Un marché juteux pour les industriels. Le pesticide le plus utilisé est le souffre (Vignes, arbres fruitiers).

L'exposition aux pesticides

L'exposition peut avoir lieu pendant la fabrication, l'utilisation, également indirectement par l'air, au contact des surfaces contaminées et à la suite de consommation des eaux et aliments. Toutes les populations sont concernées.

Les pesticides pénètrent dans l'organisme par voies cutanée, digestive ou respiratoire. Le peu de recherche sur la proximité des habitants et des cultures, notamment des arbres fruitiers et des vignes est du au laxisme des autorités compétentes en la matière. Pourtant, des logements voient le jour un peu partout dans le sud de la France à quelques mètres seulement des vergers continuellement traités par des agriculteurs méprisant les réalités et souvent "inconscients" du danger.

Les conclusions de l'Inserm sont édifiantes

L'étude publiée par l'Inserm conclut par la responsabilité des pesticides dans l'augmentation des cancers, maladies du sang, troubles neurologiques et malformations. Pour 15% de la population, les risques de ces maladies sont amplifiés chez les agriculteurs et les personnes résidant à proximité des zones agricoles. L'étude démontre que dans une région viticole contaminée par les pesticides, les tumeurs du système nerveux sont trois fois plus importantes que sur le reste du territoire.

Empoisonneur et menteur

Les industriels savent pertinemment que les produits qu'ils commercialisent sont dangereux pour l'humanité. Nos politiques, peut-être par incompétence, mais également par connivence avec les lobbys, appliquent la stratégie de la tête enfouie sous l’ignorance. La santé publique est sacrifiée au bénéfice d'une minorité installée sur des fortunes considérables. L'impunité permet aux responsables de feindre les évidences. Tant que les culpabilités ne seront pas établies par la justice, les poisons continueront à se répandre sur nos enfants.

Cette étude ne prend pas en compte ce que l'on nomme « les effets cocktails », c'est-à-dire le cumul de plusieurs molécules dans nos organismes et l’environnement. Source INSERM

 

David Sanchez / david@oeilpaca.fr

 

 

L'oeil paca.fr votre magazine web gratuit - Rédaction : redaction@oeilpaca.fr - Mémoires images L'Oeil Paca.fr B.P Mairie 13150 Tarascon cedex