pub france info
   
| REPORTAGES : Fonderie d'Art Barthélémy | DIAPORAMA 1 | DIAPORAMA 2 | DIAPORAMA 3 | SOMMAIRE |
Numéro 21
   

François Bouis

Reportage : Fonderie d'Art Barthélémy

La sculpture est apparue pendant la préhistoire. Les grandes civilisations telles que l’Égypte Ancienne, la Rome Antique, la Grèce Antique, l’Amérique Précolombienne, la Chine et l'Inde ont laissé des traces, visibles dans les musées, qui ont traversé les siècles.

Avec l'or et l'argent, le bronze constitue une richesse qui contribua à l'élaboration des premiers grands Etats : Sumer en Mésopotamie, les premiers Pharaons en Égypte, la Dynastie Shang en Chine, les Minoens et Mycéniens en Méditerranée.

Dans l'antiquité, le bronze est employé pour la confection d'outils, d'armes et de statues. Il est connu sous le nom de « Airain ». Les bronzes sont des alliages de fonderie, les constituants sont le cuivre et l'étain. En bijouterie et pour la fabrication de monnaie, le bronze contient de 3 % à 8 % d'étain. Pour une œuvre d'art, la loi française de 1935 stipule : la dénomination de « Bronze » est réservée à des alliages contenant au moins 65 % de cuivre.

Les techniques sont pratiquement similaires à celles employées dans l'antiquité. Bien évidemment, les matériaux utilisés dans les différentes étapes sont modernes.

Le moulage de la sculpture est en élastomère, suivi du moulage à la cire perdue. Pour faire disparaître les petites imperfections, les retouches de cire sont quasi inévitables. Le tout est recouvert d'un enrobage de plâtre avant la cuisson, la coulée et le décochage. La ciselure et le patinage sont les dernières étapes. Les grandes pièces sont moulées en plusieurs parties et soudées avec le même métal.

La fonderie d'art Barthélémy est implantée à Crest dans la Drôme depuis 1926. À l'origine, l'activité de l'entreprise est exclusivement orientée sur la fabrication d'articles religieux et funéraires.

François Bouis / Photo Rv Dols©

Quand Mr Barthélémy prend sa retraite, les parents de François Bouis acquièrent l'entreprise

Il y a une trentaine d'années, l'artiste Michel Wohlfahrt est l'un des détonateurs du souffle artistique répandu dans les esprits. Il fait fondre d'après ses sculptures, des joueurs de baby-foot.

En 1987, les affinités de François Bouis permettent de diversifier l'activité de la fonderie en deux secteurs ; la fonderie funéraire et la fonderie d'art. Pierre Abattu prend la direction du département Art.

En 2003, les locaux exigus favorisent l’implantation de la fonderie d'art en zone industrielle de Crest. La société est scindée en deux entités distinctes ; la fonderie Barthélémy d'art et la fonderie Barthélémy d'objets funéraires.

Durant toutes ces années, plus de 500 clients « occasionnels » ont sollicité les services de la fonderie d'art. Une soixantaine d'artistes professionnels constitue la liste des clients réguliers.

L'une des particularités de la fonderie réside dans l'ouverture des locaux aux sculpteurs. La possibilité de suivre et de participer à toutes les étapes est envisageable. Par commodité financière, certains artistes finissent eux-mêmes leurs pièces sur place. Une location d'établi et d'outils est possible.

D’après Mr François Bouis — « Généralement, le sculpteur a envie de maîtriser le processus. Il vient sur place et un dialogue s'instaure avec les différents intervenants ».

Le Marseillais Bruno Catalano, — L'auteur-créateur de l’homme aux valises — n'a pas hésité à installer son atelier à proximité de la fonderie. Indéniablement, l'importance de la fonderie dans la finalité de l’œuvre prend toute sa dimension.

À ce jour, la fonderie d'art Barthélémy est composée d'une équipe de dix-huit personnes qui s'affairent au bon fonctionnement de l'entreprise. La plupart des gens sont formés sur le tas. Pour évoluer sereinement dans les ateliers, il est nécessaire d'apprécier le travail manuel.

L'ambiance studieuse qui se dégage des ateliers est palpable. Tout le monde semble concerné et concentré dans son travail. Des artistes sont présents, surtout dans les étapes de finition.


Propos recueillis par Rv Dols / herve.dols@oeilpaca.fr

 

 

L'oeil paca.fr votre magazine gratuit REDACTION : redaction@oeilpaca.fr | PUBLICITE : christian@oeilpaca.fr | Mémoires images L'Oeil Paca.fr B.P Mairie 13150 Tarascon cedex