| SOMMAIRE numéro 17 |
Numéro 17
   

Abricot sec

Cest du BIO : Fruits Secs et Séchés

Le séchage des fruits secs se fait au soleil, voir au feu de bois à basse température. Dans les deux cas, cela favorise la déshydratation naturelle.

Pour la plupart des fruits, la perte en vitamine C est importante, sauf pour la banane. Le séchage au soleil augmente significativement la teneur en magnésium, en vitamine B1, B2, B6 et E.

L’espèce humaine utilise les fruits secs depuis l’aube des civilisations.

Leur conservation et leur facilité de stockage ont, de tous temps, permis à l’homme de se nourrir en hiver, en période de disette et lors de ses déplacements.

abricot / photo Rv Dols

1500 ans avant J.C, les fruits secs se distinguent dans l’alimentation et le folklore des peuples vivants en Arabie, en Inde et en Perse. Dans les environs de 200 ans avant J.C, Hannibal, chef guerrier Carthaginois, surprend les Romains en traversant les Alpes. Il nourrissait ses troupes aux raisins secs. Ce qui n’empêcha pas la Rome Antique de vénérer les raisins secs, de s’en servir comme monnaie et de les consommer en toutes circonstances.

Les croisades (1095/1291) permettent à l’Europe de commercer avec le reste du Monde, les raisins secs deviennent incontournables. Christophe Colomb, lors de son premier projet de voyage aux Indes par l’Ouest en 1492, incorpore les raisins secs aux rations de ses marins.

En 1909, après plusieurs tentatives, Robert Edwin Peary conduit une huitième et dernière expédition en traîneau à chiens. Le but est d’atteindre le Pôle Nord. Peary s’en rapprochera le 6 avril de cette même année, vraisemblablement s’en le rejoindre.

Quoiqu’il en soit, des raisins secs se trouvaient dans ses vivres.

On pourrait classer les fruits secs en deux grandes familles.

Les fruits frais séchés ou déshydratés.

Les fruits oléagineux ou à coque et naturellement secs.

La longue conservation des fruits secs est due à leur faible teneur en eau. Gorgés d’éléments nutritifs, ils sont source d’énergie et de vitalité pour notre corps.

Les fruits secs contiennent de nombreux minéraux (cinq fois plus que les fruits frais) dont le calcium, le fer, le magnésium et le potassium. Egalement riches en glucides, en vitamines du groupe B, en oligoéléments, en protéines et en acides gras insaturés.

Ils favorisent le transit intestinal. L’élimination du mauvais cholestérol et des acides biliaires est due à leur concentration en fibres qui se retrouvent en plus grande quantité dans les fruits secs que dans les fruits frais.

Les fruits séchés : pour exemple, l’abricot sec a une valeur énergétique de 277 kcal/100 g. Dans 100 g d’abricots séchés il y a 1 600 mg de potassium, des vitamines A, C, D, E et celles du groupe B, 80 mg de calcium, 60 mg de magnésium et 3 g de fibres. Sans oublier la provitamine A et le fer.

Pour les sportifs, l’abricot sec permet de maintenir l’effort physique. Il est bénéfique à la régénération des tissus, à la construction des os et à l’équilibre du système nerveux.

Les fruits oléagineux : pour exemple, l’amande a une valeur énergétique de 575 kcal/100 g. Source d’anti-oxydant, l’amande est pourvue en quantité de vitamines E, de magnésium, de potassium, de fer, de fibres. Mais aussi de phytostérols, une substance impliquée dans la prévention des cancers. Sans oublier les acides gras insaturés (bénéfiques à la santé) dont l’acide oléique (excellent pour le système cardiovasculaire).

Pensez à vous assurer que vous consommez bien des fruits secs bios.

Avant la récolte, le cahier des charges des arbres fruitiers bio exclut les produits chimiques. Après la récolte, la discordance entre BIO et conventionnel a son importance.

Prenons pour exemple la figue. Le Blastophage est une petite guêpe qui naît dans les figues mâles (inconsommables) avant de migrer vers le figuier femelle et engendrer la pollinisation.

Pour éliminer les insectes des fruits, un gazage au bromure de méthyle survient après la récolte. Cette méthode, dite conventionnelle, n’en est pas moins très toxique. Le bromure de méthyle détruit le système nerveux et la couche d’ozone.

La procédure BIO consiste en une congélation choc.

Dans la méthode conventionnelle les abricots et les raisins sont soufrés afin d’améliorer leur conservation. Cela donne également une couleur orange vif aux abricots et un teint blond aux raisins. Les abricots séchés BIO sont marrons, de même pour les raisins.

 

David / david.sanchez@oeilpaca.fr

 

 

L'oeil paca.fr votre magazine gratuit REDACTION : redaction@oeilpaca.fr | PUBLICITE : christian@oeilpaca.fr | Mémoires images L'Oeil Paca.fr B.P Mairie 13150 Tarascon cedex