| SOMMAIRE | Jeter un Oeil : Gaëtan Roussel " Ginger " | PHOTO live de Gaëtan Roussel |
 

Jeter un Oeil : Gaëtan Roussel " Ginger "

Forcément quand on évoque Gaëtan Roussel, on est un peu obligé d’aborder Louise Attaque. Pour ceux qui connaissent c’est une évidence. Pour ceux qui l’ignorent, Louise Attaque est un groupe rock formé à Paris en 1994 et produit par Gordon Gano, qui n’est autre que le chanteur de The Violent Femmes, groupe rock Américain fondé à Milwaukee en 1981. (The Violent Femmes est considéré comme un groupe mythique. Leur premier album en 1983 joué avec des instruments acoustiques, est parsemé de morceaux cultes ;  « Ad dit Up », « Promise ».

A l’arrivée de leur premier album éponyme en 1997, Louise Attaque est pratiquement inconnu. Il faut préciser qu’à l’époque Internet en est à ses balbutiements et que les réseaux sociaux du type myspace n’existent pas encore. Pourtant 2,5 millions d’exemplaires sont écoulés en France. Record absolu des ventes dans la catégorie Rock et la cinquième de tous les temps d’un album musical dans l’hexagone.

Le deuxième album, « Comme on a dit » (janvier 2000), trouve 700 000 preneurs. En 2001 le groupe fait une pause.

Gaëtan Roussel passe par le projet Tarmac et, en 2005, il revient avec Louise Attaque pour « À plus tard Crocodile ». Le groupe semble épuisé et décide d’une nouvelle pause.

Début mars 2010 quand l’opus solo « Ginger » apparaît à la rédaction de l’œil paca.fr, toutes les oreilles se tendent. A la première écoute, nous prenons conscience que Gaëtan Roussel est déterminé pour avancer vers de nouvelles directions.

Il y eu des prémices, la participation à l’écriture et à la production de « Blue Pétrol » de Bashung et le « Bonjour » de Rachid Taha, sans oublier « Il y a » de Vanessa Paradis. Mais de là à soupçonner des collaborations sur trente cinq petites minutes de la galette « Ginger » avec Tim Goldsworthy l’un des piliers des labels New Yorkais Mo’Wax et DFA, mais aussi du duo  « Si l’on Comptait Les Etoiles » avec Renée Scroggins de ESG (Groupe de New York formé fin des années 70 et composé de quatre sœurs, Deborah, Marie, Renée et Valérie).

Cet album a quelque chose de vivifiant, l’effet " Kiss cool ", la musique Française a besoin de création fraîche.

Nous avons bien compris que Gaëtan Roussel voulait faire de « Ginger » un album qui ne ressemble pas à Louise. Mais les " épices " ne sont jamais très éloignés de l’Attaque.

En toute logique on s’interrogeait sur l’adaptation des titres pour la scène. Direction l’espace Malraux de Six-Fours-les-Plages, pour jeter un oeil.

La pop rock électro groove de « Ginger » est très efficace en concert. Gaëtan Roussel sent l’air du temps et restitue les arômes conformes au plaisir du live. Il assume aisément l’absence de Gordon Gano sur le morceau « Trouble » en nous servant un enregistrement de la voix de celui-ci. Les huit musiciens explosent leur plaisir aux yeux et aux oreilles de tous.

 

David - david.sanchez@oeilpaca.fr

 

 

 

L'oeil paca.fr votre magazine gratuit rédaction et publicité : yasmine@oeilpaca.fr | Mémoires images L'Oeil Paca.fr B.P Mairie 13150 Tarascon cedex