magazine oeil paca magazine photo
Musique : Hors réseaux
     
 
 
   

Hors réseaux

Musique : Hors réseaux

Ce groupe fait partie des innombrables formations qui parsèment notre Hexagone.

Inconnu, voir ignoré par les smac et autres salles de région.

Aucune promo, aucune date, une seule page sur myspace pour toute information.

La profusion de choix et de qualité fait que bien souvent nous sélectionnons les artistes selon des critères basés sur les affinités de le rédaction.

Notre rôle est également de parler de ceux qui " font ", même si la déferlante médiatique passe bien loin de leurs rivages.

Au détour d’un live, je me suis fait accosté par deux hommes, Jacky et Patrick. Ils m’expliquent qu’ils font partie des amis Myspaciens de L’œil paca.fr ; malheureusement je ne gère pas cette page et ignore totalement l’existence de ce groupe.

Après plusieurs contacts avec Yasmine nous acceptons de rencontrer Hors Réseaux dans leur antre. La rencontre fut bien au-delà de nos espérances, notamment sur le plan humain.

Au commencement, le groupe avait pour nom Zodiac (1995). Quatre membres : une basse, une batterie et deux guitares. Ensemble ils écumèrent les bars de la région et tout autre lieu où ils pouvaient jouer.

Photo Hervé Dols - All Rights Reserved -

Mais comme c’est souvent le cas, avec l’âge les volontés s’épuisent et la passion se tarie. Parfois, les groupes se décomposent (split)Jacky et Patrick sont les seuls survivants de la période Zodiac.

L’obligation de nourrir les enfants (personne n’y échappe) fait que les contrats à durée indéterminée proposés sont acceptés par Jacky et Patrick, dans des domaines bien éloignés de la musique.

Mais quand la passion te tient, elle te dévore.

Depuis plus de quinze ans, ils ont à leur disposition une petite salle de répétition avec tout le confort et y passent la plupart de leurs temps libres.

Jacky a 38 ans, il joue depuis l’âge de quinze ans, il est le bassiste, chanteur et parolier du groupe.

Patrick a 42 ans, il s’est mis à la guitare à l’âge de 18 ans. C’est lui qui fait les mélodies.

L’œil paca.fr : Après une quinzaine d’années passées à jouer ensemble, sans véritable date et sans véritable enregistrement, où allez-vous chercher la motivation pour perdurer?

Jackie : La passion, l’amitié et puis, c’est notre vie. En 1995 nous avions un batteur et un bassiste qui est resté très longtemps avec nous. Il a eu un enfant puis deux, et fatalement un jour, en l’an 2000, il nous a dit qu’il arrêtait. Pendant un an et demi ce sont plus d’une dizaine de bassistes qui se sont succédés.

Patrick : La difficulté réside dans le fait que les morceaux sont prêts et que le rôle du musicien qui rentre dans un groupe qui a déjà quelques années d’existence est plus dans l’interprétation que dans la composition. On demande peut être trop.

Jacky : Pour palier cela nous avons pris une boîte à musique qui nous fait la batterie et je me suis mis à la basse. Cela nous a conduit vers une évolution musicale différente, qui finalement s’est avérée être ce que nous recherchions.

L’œil paca.fr : Pourquoi Zodiac a-t-il muté en Hors Réseaux ?

Jacky : C’est que notre musique s’est dirigée sur un chemin différent, notamment après l’arrivée de la boîte à musique et Hors Réseaux correspondait à notre identité.

L’œil paca.fr : Les textes en Français sont-ils écrits après la musique ?

Jackie : Pas forcément, j’écris sur des sujets qui obligatoirement me touchent. Il y a toujours une part d’autobiographie, mais le but recherché, c’est quand j’ai les poils qui s’irisent. Le Français nous convient, il y a des mots clés qui nous permettent de mettre plus de puissance dans le son au moment voulu.

L’œil paca.fr : Le but du jeu c’est quand même de jouer devant des spectateurs ?

Jackie : Bien sûr. C’est d’ailleurs pour cela que depuis un an je me suis mis à internet. Mais au bout du compte beaucoup de désenchantement, il y a vraiment du monde et c’est peut-être pas là qu’il faut taper. Il y a peut-être un petit côté aigri de notre part. Les connections, comme avec toi, c’est plus concret. Un soir, sur un live, j’ai tapé à la porte de ton cerveau et tu m’as ouvert ; le dialogue s’est instauré.

Patrick : Nous survivons sans date, la musique c’est aussi une thérapie. On se retrouve ici et on répète sérieusement pendant des heures. Mais il est certain qu’avec des dates ça le ferait encore plus. Notre gros défaut c’est d’être entier.

Il faut savoir se vendre et nous sommes complètement incompétents en la matière.

Jacky : En 1995 et 1996, sur Avignon il y avait des lieux où jouer était possible, le Bistroquet par exemple, il y avait foule. Tu pouvais voir Marcel et son Orchestre, Pigalle, Zodiac… On ne te demandais pas : de quelle association es-tu ? tu es membre ou pas ? fatigué ou pas fatigué ? black, blanc, beurre ? c’était une mentalité peut-être liée avec l’époque.

Cet été nous avons essayé de démarcher des petites salles, là on te dit –« votre style c’est quoi ? Pop Rock ? alors il faut savoir que c’est saturé » donc c’est non avant même d’écouter ce que tu es capable de sortir sur scène.

Malheureusement la qualité du cd n’est pas très bonne et si les gens l’écoutent, ce n’est pas forcément en notre faveur.

Patrick : Des fois ça s’arrête à la pochette.

L’œil paca.fr : Moi qui viens de vous écouter live pendant 45 minutes, c’est vrai que les enregistrements laissent un peu à désirer…et que finalement ils seraient plus là pour vous nuire que pour diffuser la qualité de votre prestation.

Jacky : Nous n’avons jamais rencontré quelqu’un qui nous fasse un son correct et qui ressemble à ce que nous voulons diffuser et financièrement nos moyens restent limités en ce domaine.

L’œil paca.fr : Hors Réseaux est-il attentif à ce qui se fait actuellement ?

Jackie : Oui la grosse radio, myspace, Bokson, nous allons dans les festivals sur des concerts.

L’œil paca.fr : Qu’elles sont vos attentes ?

Jackie : De pouvoir jouer et essayer de donner du plaisir. Le plus important pour nous reste ce moment privilégié quand on envoie.

 

Hervé Dols / hervé Dols@oeilpaca.fr

 

 

L'oeil paca.fr votre magazine web gratuit - Rédaction : redaction@oeilpaca.fr - Mémoires images L'Oeil Paca.fr B.P Mairie 13150 Tarascon cedex