magazine oeil paca
magazine photo
       
     
  Musique : Joulik  
     
 
Le group Joulik
 
 
Photographies réalisées par Hervé Dols All Rights Reserved / Tous droits réservés Copyright Hervé Dols©
 

C'est un trio vocal et instrumental composé de Mélissa Zantman, Gabrielle Gonin et Robin Celse.

Mélissa est originaire de la région parisienne. Son père est professeur de musique et sa mère enseigne les chants polyphoniques du monde. Elle transmet à Mélissa la méthode pour façonner sa voix alors qu'elle n'est encore qu'une enfant. Le cursus musical de Mélissa est foisonnant. Elle apprend la flûte traversière à l'âge de six ans puis le piano et l'accordéon.

Gabrielle est de Toulouse, ses parents évoluent dans l'univers du cirque. Enfant, elle côtoie des musiciens Hongrois Tziganes, d’où son goût prononcé pour cette musique venue des Balkans. Elle a joué de la basse électrique dans divers groupes. Elle s'installe dans le Vaucluse pour suivre des cours à Pro Musica. Elle rencontre en 2011 le reste de l'équipe qui recherche justement une contrebassiste.

Robin est Varois. Il a évolué avec le groupe « De la Colline » et bien d'autres. Avec Fleur, ils fondent le duo JOULIK. En 2010, Mélissa ajoute ses aptitudes sur scène et en 2011 c'est Gabrielle qui apporte le son de sa contrebasse.

En 2013, Fleur décide de quitter Joulik et se dirige vers un projet solo. Mélissa, Gabrielle et Robin gardent le nom « JOULIK » et perpétuent l'aventure. En mai de la même année, le trio remporte un trophée Sacem, soit une journée d'enregistrement au studio MGO à Vedène (84). Via la plate forme Ulule, ils dégagent des fonds pour financer leur premier album.

Été 2014, Joulik sort son premier opus « Aux Temps ». Douze titres, dont huit compositions et quatre adaptations de morceaux traditionnels de chants Tziganes Albanais, Tziganes Russes et Bulgares. Le trio insiste sur le fait qu'ils ne sont pas des puristes de musique des Balkans. Guidés par leurs émotions, ils malaxent les chants traditionnels, ajoutent leurs propres mélodies. Le résultat est séduisant.

Mélissa explique que la première chanson de l'album « Beshena, c'est un morceau que j'ai appris il y a huit ans. Ce sont des traditions orales, c'est tout à l'oreille... Pour nous, le chant, c'est comme nos instruments, c'est un moyen en plus pour faire de la musique ».

Joulik est bien enraciné dans le présent, sans oublier de prendre du plaisir, le trio travaille sur de nouvelles compositions, avec pour volonté d'éviter la routine. Soixante-treize ampoules éclairent l'affiche et illuminent sur scène le talent des trois musiciens. Mélissa a une voix envoûtante, ses mains passent d'un instrument à l'autre avec une facilité déconcertante. La contrebasse de Gabrielle fait merveille. Robin procure à cette atmosphère des notes enivrantes d’Oud, de Bouzouki et de guitare.

www.joulik.fr (Joulik – Beshena - Youtube)


Hervé Dols / herve.dols@oeilpaca.fr

 

 

 

L'oeil paca.fr votre magazine web gratuit - Rédaction : redaction@oeilpaca.fr - Mémoires images L'Oeil Paca.fr B.P Mairie 13150 Tarascon cedex