pub france info
   
| DIAPORAMA PHOTO de KEDEN en Live | SOMMAIRE numéro 2 |
Numéro 2
   

Keden

Musiques Actuelles & Emergentes : Keden

Bruno Chant, Guitare dit « le Grinch », Norbert Guitare, Chœurs dit « le Chat », Fred Basse électro, Samples, Clavier dit « le Professeur », et Fab Batterie rageuse dit « Junior » prolongent l'histoire de Keden avec un nouvel album : « le Retour des Nocturnes ».

Rencontre avec Keden le vendredi 05 octobre 2007 Les Passagers du Zinc Avignon.

Keden illustre à la perfection les difficultés que rencontrent les groupes de Rock.

Les textes sont en Français ce qui facilite la compréhension. Les ayant vu sur scène, nous avons constaté que l'énergie et la passion coulent bien dans leurs veines. Il est bien évident que si les musiciens ne jouent pas en live la progression sera encore plus difficile.

Keden / Photo Rv Dols©

Hervé Dols : où en êtes-vous avec « Retour des Nocturnes » ?

Bruno : c'est un album que nous avons produit de A à Z, nous avons enregistré en live pendant notre résidence à l'Usine (Istres) en juin 2007. Nous voulions plus d'énergie et nous démarquer un peu de ce qui se fait. C'est beaucoup plus rock et brut que le précédent, ça nous correspond plus. Le fait d'avoir deux nouveaux membres (Fred et Fab) nous donne aussi une identité différente.

Hervé Dols : La nuit, pourquoi ?

Bruno : Effectivement la nuit est le fil conducteur de cet album. A l'époque où j'ai commencé à écrire les textes j'avais plus de temps, la nuit je déambulais dans Marseille, des fantasmes se mélangeaient avec mon imagination, le côté sombre de l'humain me paraissait être une évidence et aller au delà de ce que l'on veut nous montrer, nous faire gober et puis, pour tout musicien, c'est la nuit que ça se passe.

Hervé Dols : sur le « retour des nocturnes » il y a deux ou trois morceaux qui me semblent en décalage avec le reste de l'album, je me trompe...

Bruno : non, tu ne te trompes pas, on aime bien être cohérant, mais on ne peut pas s'empêcher de créer la différence, on ne veut pas rester enfermés dans un style et puis avec Norbert nous avons cette démarche, qui nous correspond, d'évoluer sur des morceaux bizarres en rupture avec le reste.

Hervé Dols : Est il difficile de s'adapter à un groupe qui a déjà un vécu ?

Fred : pour tout dire ce qui m'attirait dans l'aventure c'est qu'ils aient justement un univers déjà bien planté et puis quand ils m'ont fait écouter Dorian j'ai accroché de suite. Devenir bassiste m'a séduit, l'approche est à part.

Bruno : ça nous a fait beaucoup de bien de pouvoir se renouveler de l'intérieur, on attendait que Fred nous apporte le côté un peu différent avec la basse électro.

Hervé Dols : sur votre site Internet il n'y a pas de date à venir ?

Norbert : Il ne faut pas oublier que nous n'avons pas de maison de disque, pas de distributeur, pas de tourneur et que c'est une autoproduction, donc pas d'argent pour faire l'album, voilà peut être pourquoi le côté garage, c'est fait avec nos propres moyens, notre album est téléchargeable et en vente par correspondance sur notre site Web.

Bruno : Nous nous sommes posés la question, au niveau de la tune et du support, si nous allions faire presser le Cd. Il y aussi des salles qui nous proposent la location, mais nous ne pouvons pas le faire. C'est sûr que nous aimerions jouer plus, nous n'avons pas les moyens pour faire avancer les choses. Il y a La Friche de la Belle de Mai à Marseille qui nous a permit de rebondir, l'Usine à Istres avec des résidences, l'Affranchit à Marseille, après nous ne pouvons pas solliciter toujours les même gens.

 

Hervé Dols / herve.dols@oeilpaca.fr

 

 

L'oeil paca.fr votre magazine gratuit REDACTION : redaction@oeilpaca.fr | PUBLICITE : christian@oeilpaca.fr | Mémoires images L'Oeil Paca.fr B.P Mairie 13150 Tarascon cedex