magazine oeil paca
magazine photo
MUSIQUE MAISSIAT
   
 
 
   

MAISSIAT

Musique : MAISSIAT

Le MP3 amarré aux écouteurs, sa musique flâne délicatement, sa voix est limpide, ses mots sont choisis. Les paysages défilent, les images s'animent.

L’écran indique "Maissiat", album "Tropiques"… Inconnue. Dans le dossier de presse, des photos, ce regard, cette étoile sur son cou. Mes optiques ont déjà parcouru ce visage. Maissiat, c’est Amandine, l'ancienne chanteuse du groupe Subway.

Mes souvenirs se précisent, Paulhan en 2009, petit village du Languedoc Roussillon. C'était la dernière date qu'elle faisait avec cette formation. Amandine m’avait tenu ces propos :« Il y a évidemment des choses qui restent personnelles. Mais ce qui motive mon départ, ce sont les décisions du groupe au quotidien qui ne me conviennent pas. Comme dans chaque groupe, nous ne sommes pas forcément toujours d’accord. Après, c’est vrai que c’est égoïste. Mais je suis mal au sein de cette cohabitation… J’ai déjà un projet en gestation. J’ai vraiment envie de faire un disque. »

Son visage était triste, sa voix douce, son regard touchant. Sur scène, ce soir là elle a fait le boulot. Dommage, elle a quelque chose.

Maissiat : « Oui, je me rappelle. C'est étonnant que l'on se soit vu sur cette dernière date. Égoïste, c'est juste penser à soi. Il faut trouver un juste milieu. Comme tu dis, c'est mon boulot, mon métier. C'est important de respecter les gens qui viennent te voir sur scène. » 

« Par contre, les morceaux que j'avais écrit à l'époque, je ne pense pas les avoir gardé pour l'album Tropiques. Je me souviens avoir écrit “Le départ” en 2009, mais c'était après notre rencontre.

Maissiat / photo Hervé Dols

Je ne me suis jamais arrêtée d'écrire. À l'époque, j'avais des ébauches de chansons. Après les avoir fait écouter aux musiciennes de Subway, je sentais bien que ces morceaux n'auraient pas leurs places dans ce projet. »

Amandine quitte Subway. Dans un village à proximité de La Ciotat, elle écrit et compose durant les nuits de l'été 2010. Une partie des chansons ont baigné dans l'atmosphère du Sud.

Maissiat : « J'aime m’évader et prendre le temps. Je commençais à travailler à partir de 20h, après les chaleurs de la journée. Ce n'est pas systématique, je travaille aussi le jour. »

L'éblouissant Tropiques est sorti en février 2013. Une traversée intime des océans de Maissiat.

Maissiat : « C'est drôle que tu emploies ce terme, il y a un titre que nous n’avons pas gardé, la Traversée. Nous le jouerons bientôt sur scène. Il y a eu énormément de mouvement, de voyages intérieurs pendant trois ans. Je me suis nourrie de cela ».

L'album se laisse écouter les yeux fermés, il nous suggère une multitude de voyages, les influences de chacun semblent s'impliquer, se mélanger sous les tropiques. Au final, les interprétations diffèrent.

Maissiat : « Et bien tant mieux, j'aime cela. Libre à chacun. C'est beau. Quand on écrit une chanson, ce n’est pas qu’elle ne t'appartient plus, on la défend sur scène. Je pense qu'elle prend des résonances différentes suivant les moments où on l’écoute, on ne reçoit pas tous les choses de la même manière. Ça m'intéresse de savoir cela, on est loin de l'ennui justement. Tant mieux s’il y a des interprétations multiples ».

Des souvenirs d'ivresse pas forcément alcoolisée, le tourbillon de l'amour. Des absences répétées, il est parti.

Maissiat : « Dans Havana, ça dit qu’attends-tu, qu'attends-tu pour faire demi-tour. »

Il ne se retourne jamais.

Maissiat : « Ça reste ouvert. »

La fin de la vie des autres qui nous fait prendre conscience de la fragilité de la nôtre. Cette magnifique première chanson est un hommage à ses grands-parents disparus. L'amour n'est jamais très loin avec Maissiat.

Maissiat fait confiance à Katel pour la production de l'album. Un apport déterminant, Katel a épuré. Elle sut faire transpirer l’univers Maissiat.

Tropiques s'achève. Trop court, 35 minutes.

Maissiat : « Quand nous avons fini les mixages, nous avons enlevé deux titres qui devaient figurer sur le disque. Et ce, par souci de cohérence, d'équilibre. »

Maissiat a des envies de scène et des dates l'attendent. Parisienne depuis cinq ans, elle désire s'évader dans le Sud de la France afin de s'isoler pour écrire.

www.maissiat.com/site et www.facebook.com/MAISSIATPAGE


Hervé Dols / herve.dols@oeilpaca.fr

 

 

L'oeil paca.fr votre magazine gratuit rédaction : redaction@oeilpaca.fr | Publicité : christian@oeilpaca.fr | Mémoires images L'Oeil Paca.fr B.P Mairie 13150 Tarascon cedex