pub france info
   
| SOMMAIRE n° 6 |
Numéro 6
   

MARSATAC

Les dix ans de MARSATAC

De par sa programmation, son organisation sans faille, son public, Marsatac est l'un des plus grands festivals de musique actuelle et émergente d'Europe.

Notre photographe Rv Dols a promené son œil et tendu son oreille dans " le " festival musical de la région PACA.

Marsatac a fêté ses dix ans en ce mois de septembre 2008. Nous ne reviendrons pas sur l'historique du festival, cela a déjà été fait en 2007 avec une interview de Dro Kilndjian, l’un des trois fondateurs de Marsatac.

Pour la dernière fois, Marsatac prenait place, ce jeudi 25 septembre 2008, sur le port de Marseille (J4), là où commenceront d'ici peu les travaux du nouveau musée Marseillais dédié aux civilisations Européenne et Méditerranéenne, le futur MuCEM.

Lors de la conférence de presse du mardi 02 septembre 2008, Dro Kilndjean a interpellé les différents partenaires présents ; la Mairie, le Conseil Général et la Région... pour leur demander où ils envisageaient de déplacer le festival pour sa 11eme édition en 2009. Aucune réponse. En ce qui concerne les aides financières indispensables pour le bon fonctionnement du dit festival (valeur ajoutée pour la ville avec des retombées financières non négligeables) là aussi certains traînent des pieds ; L’un des représentants en présence explique que « Marsatac a trop de projets culturels qui dépassent le cadre du festival et qu'il est difficile de suivre autant d'initiatives ».

Une décennie qui ne se résume pas à deux, voir trois dates par an. L'intérêt de l'existence même de Marsatac, driver par l'association Orane, réside dans sa faculté à pouvoir rebondir dans tous les sens « culturels ». Il y a les échanges avec des villes Anglaises et maintenant Africaines... Donner la possibilité aux musiciens de « faire », voilà enfin des réalités prises en compte car trop souvent les artistes sont oubliés aux dépends de la conjoncture ou autres excuses bien tombées.

Les projets culturels qui permettent à l'humain de s'accomplir en tant qu’individu et d'assimiler qu'il ne possède qu'une seule vie tout en gardant à l'esprit que prendre du plaisir est un des éléments moteurs de notre existence, ne sont pas vraiment au programme des politiques. N'oublions pas que la Culture est l'une des équations fondatrices de l'humanité.

Comme à son habitude, Marsatac fait un carton plein sur les trois jours. Chaque année, des spectateurs de plus en plus nombreux affluent de toute la région et des alentours. J'ai aussi croisé des Belges la frite à la main, des Normands un peu chauds, des Bordelais très gais et des Rastas qui échangeaient des fumées. Le programme 2008 de Marsatac est pour quelque chose dans l'affluence, mais ceux des années précédentes ont une influence certaine dans les esprits de chacun. On peut le qualifier d'hétéroclite avec un fil conducteur électro.

Quand on questionne les spectateurs sur leur présence et le programme, les réponses sont presque toujours identiques : -« ...on vient faire la fête et c'est vraiment la date à ne pas manquer... »

- « ...nous sommes du Var et c'est la troisièmes fois que nous venons à Marsatac, je dois avouer qu'on ne regarde pas trop la programmation, c'est le top ici... »

Les deux scènes ont soutenu des heures de talent. Les concerts finis sous les deux chapiteaux, des Dj set interpellent la foule qui se trémousse jusqu'à 6 heures du matin dans tous les sens, une forme d'interactivité qui permet au public d'apporter sa contribution par son corps aux soirées de Marsatac. A noter le bon travail de l'association Aremacs dans la gestion du tri des déchets et la discipline presque exemplaire du public.

Un des responsables d'EcoToilettes (Toilettes sèches) m'expliquera, le dimanche à 5h 45, son soulagement, en effet il redoutait l'affluence et le public « Marseillais »… - « Tout s'est très bien passé, sans incident, je vais me coucher et dans quelques heures on remballe».

Marsatac c'est la grande messe Marseillaise où les gens viennent en famille et entre amis. On y croise tous les âges, toutes les couleurs, tous les bonheurs et un public merveilleux en communion totale avec le plaisir de vivre là et maintenant.

 

David Sanchez / david.sanchez@oeilpaca.fr

 

 

L'oeil paca.fr votre magazine gratuit REDACTION : redaction@oeilpaca.fr | | Mémoires images L'Oeil Paca.fr B.P Mairie 13150 Tarascon cedex