pub france info
   
| SOMMAIRE n° 6 | MINITEL ROSE | DIAPORAMA PHOTO MINITEL ROSE EN CONCERT |
Numéro 6
   

Minitel Rose

Minitel Rose

Trois Nantais, adeptes de scénographie ouf, sont à la tête de ce groupe atypique et presque inclassable. Ils disent volontiers ne pas comprendre ce qu'est la musique électro. Pour eux, depuis que les instruments ont été branchés dans les années 70, c'est de l'électronique.

Ils pensent que c'est la musique électronique qui « prend » les autres musiques.

Minitel Rose c'est un mélange de Rock avec de la danse et de l'électro.

Ils sont membres du mouvement Valérie qui rassemble des jeunes musiciens de la côte ouest, plus exactement des Nantais fréquentant le « Lieu Unique » à Nantes.

Minitel Rose / photo Hervé Dols

L'Oeil paca.fr : Peut-on dire : qu’écouter Minitel Rose c'est écouter de la musique des années 80 dans 20 ans ?

Raphaël : Oui, c'est une bonne définition. Je pense que tu as bien compris le truc. On nous parle souvent des années 80, mais le but ce n'est pas de copier cette décennie du tout. Nous sommes plutôt jeunes et on n’a pas vraiment connu cette époque. Nous essayons d'avoir un projet qui a pour point de départ notre enfance (pour le coup les années 80), d'aller vers une musique futuriste justement et de se situer au milieu de tout cela. Donc oui, c'est exactement ça, les années 80 dans 20 ans.

Quentin : En fait, c'est comme la vision du futur qu'on avait dans les années 80, c’est un peu l'univers de retour vers le futur, quand ils vont dans le futur, et on essaie de faire cette musique là. La musique qu'on pourra écouter dans sa voiture en 2010 dans « retour vers le futur 2 ».

Raphaël : On est fan de films de science fiction et nous aimons la vision qu'ils avaient de notre époque dans ces années là. Un peu comme si les années 90 n’avaient pas existé, tu vois, nous essayons de repartir dans une musique rétro futuriste.

L'Oeil paca.fr : Les textes sont-ils autobiographiques ?

Quentin : Oui et non.

L'Oeil paca.fr : En fait… Je voulais savoir… Lequel d'entre vous trois avait fait l'amour avec son baladeur ?

Quentin : A la base dans cette chanson nous n'évoquions pas le baladeur et puis, on s'est aperçu que cette chanson était vraiment cul, cul. On s'est dit : « Oh merde, là on est en train de faire premier baiser en chanson », il fallait trouver une chute qui relevait le niveau et, en fait, dans cette histoire d'amour entre un ado et sa nana, on s'est dit que le baladeur serait bien mieux placé.

Raphaël : La chanson évoque l'importance que prend la musique pour un ado, qui peut être comparable à ses premiers amours qu'il peut avoir pour les filles. Tout au long de la chanson on pense qu'il est amoureux d'une fille, mais en fait il est juste amoureux de son walkman et il ne peut pas vivre sans lui. Et c'est vrai que pour moi c'est plutôt autobiographique, dans mon adolescence j'avais deux passions, les filles et la musique… plutôt la musique d'ailleurs.

L'Oeil paca.fr : A l'époque, minitel rose c'était plutôt une messagerie, code Lula ou Susa ; Etes-vous des coquins ?

Raphaël : Euh, oui. Nous le sommes. Mais ce qui nous intéressait c'était plutôt la définition naïve du nom. C'était une façon de rencontrer des gens et de partager de l'amour par le biais d'une machine. Nous essayons de recréer la même chose, on fait de la musique avec des machines et on essaie de faire une musique qui retransmet l'amour.

L'Oeil paca.fr : Pourquoi avez-vous fait des reprises de Floyd et des Kinks ?

Raphaël : Cela ne s’entend pas forcément, mais nous sommes des fans de Pink Floyd et ce depuis toujours. Il y avait beaucoup de reprises de « Brick in the wall », on s'est dit : « il y a plein de reprises pourries, pourquoi pas nous ». Donc nous avons fait une reprise pourrie. Les Kinks, c'était dès les débuts pour montrer qu’on n’était pas bloqué sur les années 80. Je suis un fan de rock et j'aime beaucoup le son des années 60. Mais bon, c'était plus sur le ton de la blague, on a fait un remix du générique de la série Côte Ouest pour l'anniversaire d'un copain et le morceau s'est retrouvé joué dans des clubs à Los Angeles.

L'Oeil paca.fr : Vous qui voyagez dans le futur, pouvez-vous nous dire ce que vous avez vu dernièrement ?

Raphaël : Le numéro complémentaire est : « Michael Jackson », normalement, d'ici deux à trois mois, tout le monde comprendra.

L'Oeil paca.fr : Dans 20 ans, que sera le son des Minitel Rose ?

Romain : Des Best OFF.

 

Hervé Dols / herve.dols@oeilpaca.fr

 

 

L'oeil paca.fr votre magazine gratuit REDACTION : redaction@oeilpaca.fr | | Mémoires images L'Oeil Paca.fr B.P Mairie 13150 Tarascon cedex