magazine oeil paca magazine photo
Art plastique / graff : Motel
   
 
 
   

Motel graffeur

Art plastique / Graff : Motel

La jeunesse est dans la rue, elle s’exprime sur les murs.

En France, le GRAFF n’est toujours pas perçu comme un art à part entière.

Nos institutions sont bien trop conservatrices voir lourdes pour assimiler un art dans lequel elles ne se reconnaissent pas forcément et, pour cause, cette discipline est plus aisément associée au vandalisme ou même à la crasse.

Motel est un Avignonnais de 21 ans.

Depuis deux ans il peint sur mur et sur toile. Le moins que l’on puisse dire c’est qu’il maîtrise déjà très bien son art.

Le Graff fait partie d’une des disciplines Hip Hop, mais Motel ne se revendique pas de ce mouvement, il n’appartient à aucun collectif et n’adhère à aucune association.

Sa démarche est artistique. Une passion sans limite pour la peinture " sur mur ". Son choix aurait pu se résumer à cela. Il en est rien puisque, pour lui, les supports sont déclinables à l’infini. Seul, le souci de fixer ses créations dans le temps l’interpelle. Ses "  toiles " valent le coup d’œil.

Photo Hervé Dols - All Rights Reserved -

Détenteur d’un Bac (S), il s’est orienté sur un BTS Brevet de technicien supérieur en électro technique. Sa vie est rythmée par les études, Marseille la semaine et Avignon le week-end.

Lui aussi, insidieusement, veut démocratiser l’art du graff en le faisant entrer chez les gens. Le format de ses toiles commence en 40 cm x 50 cm jusqu'au monumental.

L’œil paca.fr : J’ai vu que tu graffais sur les murs intérieurs des maisons.

Motel : Oui, je fais des toiles en privilégiant un maximum les grands formats, mais il m’arrive de peindre ou de graffer sur les murs des gens qui le souhaitent. J’ai également fait des toiles, une fois accrochées, je continue à peindre en faisant déborder des éclats sur les murs.

L’œil paca.fr : Quelle est la différence entre du graff sur un mur extérieur et une toile ou sur un mur d’appartement ?

Motel : Justement, j’aurais tendance à me poser la question. Une toile même si elle est monumentale reste un cadre, c’est un format bloqué. Sur un mur on peut vraiment s’évader, sur le sol, le plafond, on peut jouer avec les volumes. Après il faut que les gens soient ouverts à la création dite graff. Malheureusement c’est trop souvent assimilé au monde de la rue, avec tout ce que cela comporte comme code négatif.

L’œil paca.fr : Aujourd’hui, nous sommes à Avignon, parking des Italiens, haut lieu du Graff en Vaucluse. Comment choisis-tu ton mur ?

Motel : L’exposition est relativement importante pour moi. Il faut la fresque soit visible de la route.

L’œil paca.fr : Je vois que tu as autant de rouleaux que de bombes.

Motel : Oui, tout simplement parce que je les utilise autant, voir plus que la bombe. Je fais mon fond avec un rouleau, puis une deuxième couche avec un colorant, toujours au rouleau. Quand c’est sec, j’applique une autre couleur et je commence à créer des formes. Le spray intervient au moment où je débute l’esquisse. Après je m’éclate sur le mur et je mélange un peu tout.

Pour les puristes, mon travail n’est pas du graffiti. J’essaie de garder des références graff, mais je transpose tout à ma sauce.

L’œil paca.fr : C’est une volonté de ta part de vouloir te démarquer ?

Motel : C’est une volonté, mais je fonctionne aussi comme cela, c’est un peu des deux.

L’œil paca.fr : Je n’ai pas vu tout ton travail, mais ce n’est pratiquement que de l’abstrait.

Motel : Effectivement, mais j’évolue déjà sur de l’abstrait qui envelopperait des personnages, une fusion des deux.

 

Hervé Dols / herve.dols@oeilpaca.fr

 

 

L'oeil paca.fr votre magazine web gratuit - Rédaction : redaction@oeilpaca.fr - Mémoires images L'Oeil Paca.fr B.P Mairie 13150 Tarascon cedex