| DIAPORAMA PHOTO Narrow Terence en live | SOMMAIRE numéro 15 |
Numéro 15
   

Narrow Trence

Musique : Narrow Terence

La censure de leur clip sur Dailymochen pour outrage aux bonnes mœurs et incitation à la débauche, a éveillé en nous " L’œil " une certaine curiosité. Il ne suffit pas d’évoluer dans la vulgarité, (ce n'est pas le cas de Narrow Térence), pour susciter un quelconque intérêt. Ce mode de sanction " l'exclusion " provoque souvent l’inverse de l’effet escompté.

L’œil a donc laissé traîner son oreille sur les quatorze morceaux du dernier album de Narrow Terrence " Narco Corridos " sorti en Mars 2010. Très bonne surprise, les frères Antoine et Nicolas Puaux ont su retranscrire leur univers musical sur cette deuxième galette.

Restait à voir comment ils allaient adapter pour la scène. Le moins que l’on puisse dire c’est qu’ils ont laissé des traces " de sang ". Les deux anciens Marseillais " émigrés à Paris " étaient donc de retour sous notre soleil, l’occasion d’échanger quelques politesses entre les balances et le live.

Rv Dols : J’ai maté le clip de la chanson " Cave in Hell " et on peut voir Antoine conduire " la barque " pendant que Nicolas fume et cure des coupettes de " champ " en se faisant tripoter par la gente féminine ; Est-ce une métaphore de Narrow Térence ?

Nicolas : En fait, nous conduisons tous les deux et nous profitons de l’arrière des banquettes chacun notre tour. C’est un pan du groupe, pour nous c’était plus humoristique qu’autre chose.

Narrow Terence / photo Rv Dols©

Le peu de moyens financiers a un peu imposé le taxi. Nous avons eu cette envie de faire des scénettes où Antoine et moi étions acteurs d’orgies dans l’habitacle. Mais cela s’apparente plus à un clin d’œil humoristique sur le cliché de la Rock Star, qu'à un état d’esprit.

Rv Dols : Si j’ai bien compris, ce sont les errances de Térence ?

Nicolas : C’est vrai que je raconte souvent que Térence est un personnage, la caricature de l’anti héros. Le soiffard à qui, évidemment, arrive un tas de conséquences négatives dues à ses excès. L’incarnation de notre musique par un personnage qui pourrait être Antoine, ou moi, ou de la pure imagination. Térence, malgré toutes ses péripéties, développe le charisme de la loose.

Rv Dols : Il faut bien vous " ranger " dans un tiroir, sans que cela soit péjoratif ; Antoine, où peut-on situer votre musique ?

Antoine : En fait, nous sommes un groupe relativement Rock, surtout sur scène.

Nicolas : J’ai le sentiment que les contours sont plus définis dans la scène Française que ce que peut l’être notre travail. Ce que nous faisons, c’est véritablement sans stratégie, nous sommes plus dans la spontanéité, en évitant tout interdit. Peut-être qu’inconsciemment nous avons l’ambition de rester libre avec un son relativement reconnaissable.

Rv Dols : Le titre de l’album Narco Corridos, est-ce Térence qui se laisse aller dans l'illicite ?

Antoine : Il a fait un petit voyage. Sans savoir vraiment d’où il vient. Les troubadours Mexicains ont des commandes de « tueurs » pour écrire des chansons qui relatent leurs crimes, histoire de se faire mousser. Toutes proportions gardées je trouvais que le concept collait bien à Narrow Térence.

Rv Dols : D’où la photo de la pochette de l’album. Justement, est-il autoproduit ?

Nicolas : Non, c’est notre tourneuse, Avril Boudon et sa structure ; Dans la Boîte, ils sont investis pour que l’album voit le jour.

 

Hervé Dols / herve.dols@oeilpaca.fr

 

 

L'oeil paca.fr votre magazine gratuit REDACTION : redaction@oeilpaca.fr | PUBLICITE : christian@oeilpaca.fr | Mémoires images L'Oeil Paca.fr B.P Mairie 13150 Tarascon cedex