La falaise de Buoux dans le Vaucluse

Il y a 20 millions d'années, le Luberon (Parc naturel régional de 185 000 hectares) était submergé par la mer Méditerranée. Dans ses fonds se déposèrent d'épaisses couches de sédiments formant plus tard les roches en Molasse du plateau des Claparèdes. L'Aiguebrun prend sa source à proximité du petit village de Sivergues ; cette rivière d'une vingtaine de kilomètres traverse les gorges pour aller se jeter dans la Durance. Le vallon de l'Aiguebrun abrite la vie depuis la nuit des temps, plusieurs fouilles ont permis de dater l’occupation entre 130 000 et 50 000 ans. Des castors, des blaireaux d'Europe, des mésanges, des pics verts, des chauves-souris, ont trouvé refuge dans d’innombrables cavités se cachant dans les chênes, les cornouillers, les frênes...

Buoux falaise
Photo Rv Dols

L'escalade libre

Au début des années soixante, les grimpeurs ouvrèrent les premières voies. Ils commencèrent à faire de l'escalade pour faire de l'escalade. À la fin des années 1970, Jean-Claude Droyer fut le porte-parole de l'escalade libre. Patrick Edlinger médiatisa ce mode de vie dans le documentaire « La vie au bout des doigts ». La notoriété de Buoux fut ainsi faite. Dans les années 80, les falaises de Buoux étaient prises d'assaut, camping sauvage, fête nocturne, feu de camp, la fréquence de l'homme devient vite problématique pour le biotope du vallon de l'Aiguebrun. Le 25 avril 1990, un arrêté préfectoral vint mettre un peu d'ordre en interdisant la pratique de l'escalade sur tous les sites rupestres du Luberon, à l’exception de la falaise de Buoux.

À la rencontre de Snoop

En cette fin de mois de mars, nous avons rendez-vous avec Françoise Lepron, elle est l'une des pionnières de l'escalade libre féminine en France. Nous traversons le village de Buoux, la route descend en direction de l'Auberge des Séguins. Nous sommes dans le vallon de l'Aiguebrun, une ancienne colonie de vacances se trouve de part et d'autre de la route, nous passons un petit pont et roulons jusqu'au parking de la seconde colonie du Moulin Clos. Les deux immenses bâtiments sont visiblement abandonnés. Françoise, dite « SNOOP », est dans la cour qui fait office de parking. Elle est joviale, elle attend les jeunes pousses qui participent à un stage organisé par le comité départemental du Vaucluse.

Françoise est originaire d'Orsay en Essonne. En 1973 elle découvrit la montagne. Elle fit l'école de danse jusqu'en 1979. En parallèle, elle pratiqua l'alpinisme de 1974 à 1981 à Chamonix. À l'époque, l'escalade n'était pas encore une discipline à part entière. Au début des années 80, elle faisait équipe avec Catherine Destivelle. Toutes deux grimpaient en binôme des parois dans le Verdon et participaient à des compétitions. Snoop s'installa dans le Vaucluse, passa le brevet d'état avec Catherine en 1987. En 1989, Snoop estima ne plus avoir le niveau et devint arbitre international.

La falaire de Buoux
Photo Rv Dols

La falaise

Nous dévalons le terrain avec les jeunes pousses jusqu'à la rivière que nous traversons à l'aide d'un petit pont. Nous pénétrons dans un sanctuaire où est érigé un tas de pierres. Cloué à un chêne vert, une photo de Patrick Edlinger. Les lieux sont chargés d'histoires, hommage à l’homme reptile.

Il était magnifique quand il évoluait sur la falaise de Buoux en solo intégral. Un bandeau maintenait sa crinière blonde, ses muscles longilignes fusionnaient avec l'élément minéral, de ses mouvements amples se dégageait une facilité d'un esthétisme qui lui était propre. Patrick Edlinger termina sa vie le 17 novembre 2012 à 52 ans, chez lui, dans une chute d'escalier, après une soirée bien arrosée. Une fin tragique pour celui qui popularisa l'escalade à main nue et la falaise de Buoux.

Nous montons jusqu'au pied de cette mythique falaise qui émerge des bois. Snoop rappelle les consignes de sécurité aux jeunes grimpeurs. Le soleil commence à chauffer les parois abruptes. Les enfants casqués empruntent les voies qui correspondent à leurs niveaux. Snoop rassure avec ses mots et son expérience, elle dirige les gestes des adolescents vers les prises les plus sûrs.

Vaucluse escalade
Photo Rv Dols

Françoise a voué sa vie à ce sport qu'elle aime tant. Cette falaise de Buoux fait partie de son existence, sans relâche elle l'équipe et nettoie ses chemins. Elle enseigne aux enfants et chaque année organise les rencontres internationales d'Escalade, loisir ouvert aux débutants et aux experts.

Les Rencontres Internationales d'Escalade Loisir qui devaient se tenir du 21 au 24 mai 2021 dans le vallon de l'Aiguebrun à Buoux sont apparemment annulées cette année pour raison sanitaire.

Françoise Lepron - Aptitudes - francoise.lepron@wanadoo.fr .

Le site : www.escalabuoux.com

Rv Dols : photojournaliste@oeilpaca.fr - Léa : lea@oeilpaca.fr

Patrick Edlinger
Patrick Edlinger autobiographie : "Livre écrit à quatre mains avec son ami Jean-Michel Asselin. Patrick a choisi de se livrer et de révéler ses fragilités. Témoignage d'autant plus poignant qu'il résonne aujourd'hui comme un bouleversant testament".
PUSH de Tommy Caldwell
Livre : PUSH de Tommy Caldwell, "Je reste là, les yeux rivés sur mes neuf doigts qui, malgré les coupures et les égratignures, tiennent encore le coup. Souvent, je me dis que cette ascension hors norme repose sur de minuscules détails".
A la verticale de soi
Livre : A la Verticale de soi ; "Depuis plus de vingt ans, Stéfanie et Arnaud ouvrent de nouvelles voies sur les parois du monde. Plus qu'un terrain de jeux, les parois sont pour Stéphanie un territoire de connaissance, de reconnaissance" Stéphanie Bodet - FOLIO.
Solo intégral d'Alex Honnold
Livre : Solo intégral d'Alex Honnold "c'est la fascinante confession d'un adepte de forme la plus spectaculaire de l'escalade : le solo intégral consiste à grimper sans corde et sans matériel".

Escalade libre oeilpaca
Oeilpaca Escalade
Escalade libre intégral
Solo intégral escalade oeilpaca
Escalade oeilpaca

Oeilpaca prochain numéro fin juin 2021