Atelier Schuetz

Christopher est originaire de Heidelberg en Allemagne, la musique le passionne depuis son plus jeune âge. Il incorpore l’école de lutherie Mittenwald section guitare à l’âge de 18 ans. Pendant trois ans, à raison de trente heures par semaine, c’est sur un établi qu’il s’évertue à assimiler les rudiments de la profession. En 1991, il obtient le brevet de compagnon de facteur de guitares.

Christopher Schuetz Luthier
Photo Rv Dols

Rapidement, Christopher se confronte au monde du travail, il rejoint l’effectif de l’entreprise LAKEWOOD à Giessen qui fabrique des guitares folks. En 1992, il part pour la Bavière, à Munich il est employé dans l’entreprise « Acoustic Musical Instrument » où il exerce en qualité de luthier. Son temps libre est mis à profit en suivant un stage de perfectionnement chez José Romanillos qui est un facteur de guitares reconnu par ses pairs.

Christopher s’interroge sur le sens de son engagement professionnel, travailler en usine à la chaîne ne lui convient pas. Sa passion pour la musique et pour cette profession de luthier lui impose une remise en question radicale. À l’époque, son frère Sébastian était facteur d’orgues en France. Il le rejoint à Mazan (84) et en 1993, alors qu’il n’a que 24 ans, Christopher ouvre son premier atelier à Bedoin dans le Vaucluse.

Xavier Schuetz Luthier
Photo Rv Dols

En 1995, l’Atelier de luthier guitare Schuetz change d’adresse ; c’est à Villes-sur-Auzon (84), au pied du Mont-Ventoux, que Christopher se fixe. Son engagement professionnel évolue jusqu’au partage de ses connaissances : il collabore à l’élaboration du référentiel du diplôme de Métiers d’Art de Lutherie et il s’investit même dans la formation de jeunes luthiers à l’école de lutherie de Bédarieux (34) et participe au jury du « Meilleur Ouvrier de France ».

En 2013, l’entreprise Schuetz prend un coup de « jeune »

Xavier, le fils de Christopher, prend place sur un des établis. Ce jeune homme talentueux apprend vite, comme son père c’est un passionné. Il obtient un baccalauréat en ébénisterie et un baccalauréat des métiers d’Art. Il fait sa première guitare, en forme d’étoile, alors qu’il n’a que 6 ans. Bilingue, il va souvent en Allemagne se confronter à d’autres techniques, sa soif de progresser est insatiable.

L’entreprise s'agrandit, les deux luthiers se sont associés, leur complicité est palpable, complémentaire à l’atelier comme à la scène. Tous deux jouent dans un groupe, ils se retrouvent souvent en live pour fusionner leurs musiques. Xavier s’occupe plutôt de la partie électrique, quant à Christopher il prend à sa charge les restaurations des guitares folks, acoustiques et des mandolines. Certains instruments qui passent dans leurs mains ont plus de deux cents ans, le but ultime étant de redonner ou de préserver la sonorité d’origine de l’instrument.

La création de guitares sur mesure

Xavier et Christopher prennent en compte tous les détails : le son, la tenue de l’instrument, l’énergie qui se transmet sur le corps. Le futur acquéreur formule ses attentes, les deux luthiers élaborent une véritable stratégie qui ne laisse rien au hasard. C’est tout simplement du travail d’orfèvre. L’essence du bois choisi est primordiale. Une fois l’arbre débité, les luthiers récupèrent uniquement la planche qui se situe au milieu du tronc. Avant de l’utiliser, le bois doit être coupé puis stocké à l’abri pendant plus de dix ans. L’atelier Schuetz peut se servir de tables d’harmonie (partie qui reçoit la vibration à amplifier) qui datent de 1957. Pour exemple, l’épicéa et le cèdre doivent être coupés depuis plus d’une décennie pour que la sève soit totalement oxydée et que la veine soit complètement dure. Puis, les luthiers font des testes qui leur permettent de déffinir comment travailler le bois.

WEB : www.schuetz.fr

Rv Dols : photojournaliste@oeilpaca.fr

Atelier Schuets Ville-sur-Auzon
Luthier Atelier Schuetz
Xavier Schuetz
Luthier Vaucluse
Luthier Schuetz

OEILPACA prochain numéro octobre 2021